La Rue de Paradis doit, comme chacun sait, sa célébrité aux Arts de la Table.

Rue de Paradis autrefoisBoutique Aurélia Paradis

Aurélia Paradis


Dès 1831, la Cristallerie de Baccarat fut la première à inaugurer la rue des Arts de la Table, en installant " un cabinet d'échantillons " et " un dépôt de marchandises " dans le grand immeuble du 30 bis. Suivront d'autres cristalliers, de nombreux porcelainiers et orfèvres, tous unis pour faire de la Rue de Paradis, le giron des meilleurs talents artistiques de la Table en France.

C'est au 30 bis, dans un vaste immeuble utilisé jusque-là comme relais de diligences que la célèbre cristallerie installa un dépôt dont les merveilles firent venir Rue de Paradis souverains et personnalités du monde entier pour honorer ces boutiques désormais acquises à leur renommée.

Très vite, la rue allait s'enrichir de " boutiques " (dépôts de fabriques installées en province), toutes vouées au négoce de la porcelaine, de la faïence, du cristal et de l'orfèvrerie. La première implantation eut lieu au début de l'année 1875 à l'actuel 22 bis. Au fil des années, les vitrines se multiplièrent et la Rue de Paradis forgea ainsi son blason de la plus grande vitrine de la Table, du Luminaire et du Cadeau à Paris. La Rue de Paradis a rapidement conquis toute une clientèle internationale dont la sûreté du goût n'a d'équivalent que l'exigence dans la qualité et le choix.

L'ESPRIT DE MARQUE ET LA TRADITION...

Saint-Louis, Lalique, Daum, Baccarat, Haviland, Haviland & Parlon, Bernardaud, Raynaud, Deshoulières, Coquet, Jammet Saignolles, Ercuis, Christofle... cohabitent très souvent dans un même lieu. Forte de son histoire, la Rue de Paradis a fait de ses boutiques des institutions familiales dont les membres ont toujours eu pour mission de transmettre ce qu'eux- mêmes reçurent pour héritage. C'est ainsi que des générations se sont succédées perpétuant un même savoir-faire.

LE MUSÉE BACCARAT...

Baccarat dès 1831 implante un centre de distribution Rue de paradis et allait donner le ton à l'élitisme des boutiques. Baccarat... Ce nom est exporté partout dans le monde et a régné sur les tables les plus prestigieuses. Le musée qui lui est consacré Rue de Paradis préserve ce patrimoine et y associe d'autres marques digne de ce nom. Les pièces les plus dignes d'intérêt, soit plus de 1200 exemples, racontent près de deux siècles d'histoire du cristal. Chaque objet témoigne de l'évolution des styles et des technologies.

LES BONNES RAISONS DE SE RENDRE À AURÉLIA PARADIS :

Pour les commerçant motivés et passionnés
Une mine d'or tout public
Pour la multitude de choix
Pour déposer sa liste de mariage

Ainsi, depuis longtemps maintenant :
" Les Arts de la Table, c'est Rue de Paradis ".